« Tu fais quoi dans la vie ? »

Quand on rencontre quelqu’un pour la première fois, c’est souvent l’une des questions qu’on lui pose spontanément. Et généralement, la réponse à laquelle on s’attend, c’est que la personne nous donne son métier, et c’est ce que la plupart des gens répondent…

Mais se définit-on seulement par son travail ?

 

Et si on était autre chose qu’un travail ? Il est clair que le monde actuel valorise et met sur un piédestal le travail. Tellement que lorsque l’on se retrouve au chômage, on se sent nul, inutile. On se dévalorise, on perd confiance en soi. Mais pourquoi cela ?

Pourquoi le fait de ne pas travailler nous met-il dans cet état ? On pense, à tort, que ne pas travailler est une tare, une honte. On nous fait croire que c’est la seule façon de s’épanouir…

Je ne suis pas d’accord.

 

Il y a de nombreuses façons de s’épanouir : pour certaines femmes, ce sera en travaillant, pour d’autres, ce sera en élevant et/ou éduquant leurs enfants. Eh oui, n’est-ce pas là une grande responsabilité que de former les futures générations ? Et puis, pourquoi ne pas prendre aussi le temps de trouver sa voie tout simplement ?

Pourquoi s’embarquer dans un travail qui ne nous convient pas juste pour rentrer dans le moule de la société ? On fait des études puis on rentre tout de suite dans le marché du travail…Et si on nous apprenait d’abord à mieux nous connaitre ? Si on valorisait plutôt de prendre son temps ? Si on valorisait plutôt de prendre du temps pour soi ? Pour sa famille ?

Je vous le dis, ce n’est pas parce que vous ne travaillez pas que vous ne contribuez pas au monde qui vous entoure. Il y a tant de manière différente d’y contribuer !

Ne laissez pas la société vous dicter qui vous êtes, ni ce que vous devez faire.

 

Ne travaillez pas juste pour pouvoir dire « Je travaille », ou juste pour ne pas dire que vous êtes au chômage, en recherche d’emploi ou femme au foyer ! N’ayez pas honte de ce que vous êtes ou de ce que vous voulez faire !

N’ayez pas non plus peur de vous retrouver seule avec vous-même. C’est parfois beaucoup plus enrichissant que de côtoyer des collègues de travail médisants et jaloux.

Trouvez la vie qui vous convient, l’activité qui vous permet d’être une femme épanouie, peu importe ce que la société vous dicte, peu importe ce que les magazines féminins racontent.

Si vous êtes épanouie dans votre vie de working girl, business women, mumpreneuse, ou femme au foyer, ou tout simplement si vous cherchez votre propre voie, pas de problème ! C’est votre parcours, c’est votre choix, c’est votre vie !

Moi-même j’ai exercé un métier qui ne me convenait pas…

 

…mais je n’osais pas me l’avouer à moi-même, et la pression de mes proches qui trouvaient mon métier valorisant ne m’aidait pas…

Mais à partir du moment où j’ai enfin décidé d’être moi, en commençant par envoyer valser ce métier qui ne me plaisait plus, je me suis sentie libre !!!

Alors la prochaine fois que l’on te posera la question ” tu fais quoi dans la vie”, tu pourras répondre ” je contribue, à ma manière, à améliorer mon monde”.

Et toi ? Tu as l’impression que ta vie professionnelle est le fruit d’un choix ou de la pression sociale ?

7 Commentaires

  1. Salam,
    J’ai trouvé ton article très percutant et très actuel…Une belle leçon de vie..oui faire quoi dans la vie nest pas forcément une question restrictive au “travail à l’extérieur”…merci beaucoup pour cet éclaircissement.

    • Merci pour ton commentaire ! Contente que mon article t’ait plu..En effet, je pense que ça fait du bien de dédramatiser et d’assumer le fait de ne pas travailler à l’extérieur. Car la vie ne se résume pas à ca..

  2. « Tu fais quoi dans la vie? »
    C’est une question qui m’angoisse rien qu’en LA lisant.
    Eh oui aujourd’hui nous subissons une telle pression… il faut vite rentrer dans un moule mais on en oublie notre propre existence. Vivre est une tâche difficile quand on sait qu’on peut mourrir à n’importe Quel moment et en plus d’en cela on doit exercer Un métier coûte que coûte afin de satisfaire les attentes de notre entourage et de la société.
    J’ai bien connu les matins avec la boule au ventre avant de partir au travail … mais maintenant j’ai pris conscience de mes propres désirs et surtout de la valeur de la vie qui est bien trop courte pour en perdre des parties dans un travail qui ne me plait pas !
    Merci à toi pour cet article très intéressant et bien construit.

    • Tu as raison, la vie est bien trop courte pour se forcer à vivre une vie qui n’est pas la notre ! Ne nous laissons pas dicter notre vie par la société! Je te remercie pour ton commentaire, ça me fait chaud au coeur 🙂

  3. Retour PingTu n'as pas de vocation et ça t'angoisse ? Lis ceci – Je veux changer de Vie

  4. Merci pour cet article il faut dire que moi aussi apres avoir fait des études je me suis retrouver au chomage face a une grosse pression de la part de ma famille et de la société et 5 ans aprés je me suis rendue compte que je me connais pas je ne sais pas ve que jaime ce que jai envie de faire ni par ou commencer…

    • Je te comprends, ce n’est pas facile, dans la société actuelle, de se poser et de prendre le temps de mieux se connaitre. Ne cède pas a la pression sociale et prend ce temps, car pour pouvoir apporter quelque chose à ce monde, il faut savoir qui l’on est ! N’hésite pas à venir me parler sur Instagram je réponds toujours avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *